Shaun le mouton (Film, 2015)

SHAUN_120_POURSUITE.inddShaun le mouton n’aligne pas un seul mot de dialogue et pourtant il fait passer tout autant voire plus de messages que bien des films bavards. Tout aussi craquant que Minuscules, tout aussi comique que des Tati, des Buster Keaton ou des Chaplin. Un vrai film familial que tout cinéphile peut voir sans avoir à rougir ni à kidnapper son petit cousin pour l’emmener comme alibi. Pourquoi, me direz-vous?

Parce que (sans rire) vous pourrez disserter sur son contenu philosophique, symbolique voire quasi existentiel et vanter combien au-delà de son formalisme un peu désuet de film de pâte à modeler, il décortique les multiples oppositions campagnardes et urbaines. Comme par exemple celle des plaisirs simples de l’un et de l’agitation stérile de l’autre. Parabole vertigineuse d’une civilisation qui court après la nouveauté pour se donner l’illusion d’exister, une civilisation du paraître qui fait de l’anonyme fermier tondeur, une vedette de la mode capillaire, vedette qui d’un geste auguste et sublime rase les têtes creuses du troupeau citadin des fashion addicts et bêêê et bêêê, rebêêê. Et encore bêêê (essayez vous verrez ça fait un bien fou!).

En fait, Shaun le mouton c’est « L’adieu au langage » de Godard mais en beaucoup plus drôle!
Un pied de nez (ou plutôt de mouton) aux cinéastes cérébraux qui veulent nous faire croire qu’un clou planté dans un mur est la représentation artistique suprême d’un tableau de maître qui s’ignore … Pas un mot, pas une ligne de dialogue et pourtant on ne s’ennuie pas une seconde ….  si ce n’est pas du l’art ça (en l’occurrence ce serait plutôt du méchoui…!).

Synopsis

Lorsque qu’une blague de Shaun entraîne accidentellement le fermier jusqu’à la Grande Ville, Shaun, Bitzer et le reste du troupeau se retrouvent embarqués dans une aventure complêêêêtement inattendue en plein grande ville… Shaun arrivera-t-il à retrouver le Fermier dans cette ville étrangère et inconnue avant de s’y perdre pour toujours ? 

En plus avec Shaun, quand c’est fini, il y en a encore et ça c’est vraiment cool…

D’abord en sortant précipitez vous sur la génialissime série qui aligne pas moins de 130 épisodes de 7 min ! Adonnez vous sans honte ni retenue (mais quand même dans la confidentialité de votre salon) au plaisir coupable de cette série hilarante, jamais lassante au format et tempo parfaits pour consommer sans aucune modération.

Shaun 2

Ensuite, comme si cela ne suffisait pas,vous pourrez même vous cultiver et connaitre le derrière de la scène en visitant l’expo Aardman au musée Art Ludique du 21 Mars au 30 Août, quai d’Austerlitz à Paris. Alors elle est pas belle la vie! Et en bonus si vous faites tout cela dans la même journée, vous n’aurez même pas besoin de compter les Shaun pour vous endormir.

Aardman

Enfin et pour finir, comment ici ne pas comparer ces deux films d’animation sortis quasiment en même temps mais que tout oppose, Shaun et Pourquoi j’ai pas mangé mon père.

D’abord les moyens techniques: d’un côté une première technologique avec le film de Djamel qui est le premier film en Europe intégralement en e-motion capture (à ne pas confondre avec le e-mouton tonsure…) et en plus en 3D (et non en 3Bé), de l’autre de la 2D et de l’animation en pâte à modeler; d’un côté un plateau de tournage de mille mètres carrés, 70 caméras, 40 ordinateurs, des mois de préparation et de l’autre une équipe modeste de tout juste 20 animateurs et en tout et pour tout 2 mois pour le réaliser. Ensuite les choix artistiques, d’un côté tout passe sans un mot de dialogues, de l’autre un débit de mitrailleuse dans un flot continu certes drôle la plupart du temps mais épuisant à la longue. Enfin si dans les deux films, les protagonistes principaux ont tous les deux un fort capital de sympathie, j’ai malheureusement plus de difficultés à être indulgent avec l’habitude des stars de nous imposer leurs proches, ici la propre épouse de Djamel, comme hier Will Smith (dans l’After Earth, de triste mémoire) avec son fils Jaden.

Allez on ne va pas être peau de vache (ou « de mouton »), on vous autorise à aller voir les deux, assurez vous juste de voir Shaun en premier ! Note globale: 4,5/5.

Pascal

Publicités

Donnez votre avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s