The 39 Steps / Les 39 Marches (Théâtre)

Ionesco disait: "Tout est langage au théâtre, les mots, les gestes, les objets. Il n’y a pas que la parole." Et bien cette pièce en est l'immortelle preuve..

Ionesco disait: « Tout est langage au théâtre, les mots, les gestes, les objets. Il n’y a pas que la parole. » Et bien cette pièce en est l’immortelle preuve..

Le théâtre, c’est une passion depuis tout petit; ça doit être de famille. Je ne remercierai jamais assez mes aïeux de m’avoir élevé dans un cadre où la culture était de mise, même s’il fallait parfois souvent me pousser pour me faire découvrir de nouvelles choses. De fait, j’ai eu beaucoup de chance. C’est un peu comme si c’était génétique. J’ai toujours aimé le théâtre, que ce soit en regarder ou en jouer: je le vois comme un art unique possédant un charme indémodable. Les représentions ne seront jamais les mêmes, il y aura toujours quelque chose de différent car vous le vivez en direct, et les acteurs aussi.

J’ai eu la chance d’aller à Londres, très belle ville au passage, remplie d’Histoire et vraiment diversifiée sur le plan culturel (British Museum, National Gallery,…). En somme, je ne fus pas déçu et je conseille de vous y rendre au moins une fois dans votre vie, si vous en avez l’opportunité. En me promenant du côté sud de Piccadilly Circus, je suis forcément tombé sur le Criterion Theatre, magnifique édifice classé comme monument de catégorie 2 (dû au fait qu’il soit plutôt ancien, le bâtiment, conçu par Thomas Verity, a été inauguré à la fin du XIXe siècle). Petite anecdote: les plans originaux prévoyaient d’exploiter le lieu en salle de concert cependant, il a toujours été utilisé comme théâtre. Plutôt chic, attention au prix des places qui est assez élevé. À noter que la vie est, en moyenne, plus chère à Londres, ce qui n’arrange pas vraiment les choses. Pourtant, il y a de très grandes chances que vous n’en ressortiez pas déçu.

Photo Théâtre Londres

Le « Criterion Theatre », notez les balcons et le charme de la salle.

En tout cas, il faut avoir la patate quand vous jouez cette pièce! (en d’autre termes: évitez de la jouer quand votre gow vous a plaqué dix minutes avant la représentation). Les 39 marches vous offre un très bon jeu d’acteur, malgré que l’équipe doive changer régulièrement. Les mimiques, les situations absurdes, la satire des vieux clichés (une Bible qui arrête une balle?!), le changement de personnage toutes les cinq secondes et le dynamisme de la pièce vont vous entraîner dans un fou rire interminable. L’histoire prend place à Londres où le Canadien Richard Hannay rencontre, au terme d’un spectacle musical interrompu bien singulièrement, une demoiselle qui prétend être poursuivie. De fil en aiguille, cette femme va se faire assassiner (oui, tout est tourné à la rigolade, même son meurtre) révélant dans son dernier souffle, à notre protagoniste, un lieu en Écosse et « les 39 marches ». Ne pouvant prouver son innocence certaine, notre petit Richard va finir par lui même se faire poursuivre par de nombreux antagonistes et sera impliqué dans une affaire d’espionnage. 

La barrière de la langue ne se fait presque pas ressentir. Les situations se font comprendre facilement. Bon, c’est vrai que les acteurs ont tendance à parler trop vite pour moi mais croyez le bien, vous riez de toute façon, comme d’une bonne blague qu’on vous a raconté la bouche pleine. Et pour les mono-linguistes ou les flemmards, le spectacle a été également mis en scène en français (il me semble l’avoir vu mais j’étais haut comme trois pommes: j’avais ris quand même, et je m’en souviens). Mis en scène par Eric Metayer, sa comédie nommé Les 39 marches a reçu le Molière de la meilleure pièce comique. Quant aux racines de la pièce elle-même, il faut savoir que Les 39 Marches (The 39 Steps) est un film britannique réalisé par Alfred Hitchcock, sorti en 1935, adapté du roman éponyme de John Buchan.

En conclusion, cette pièce possède une mise en scène très dynamique et réfléchie ainsi que des acteurs formidables qui réussiront à décrocher un sourire à quiconque s’assiéra dans la salle.

Résumé

THE 39 STEPS follows the adventures of Richard Hannay, who, in a British fashion, encounters, murders, secret agents, and beautiful women along his path. The play is a hilarious and spectacular version of Britain’s classic thriller – legendary scenes include the chase on the Flying Scotsman, the escape on the Forth Bridge, the first theatrical bi-plane crash ever  staged and the death-defying (or nearly!) finale at the London Palladium! Four actors play over one hundred and thirty nine parts in THE 39 STEPS. This makes is one of the most astonishing theatrical tour de force’s on record.

39 steps london

⚡ Liens qui font du bien ⚡

Site officiel (pour acheter des billeyyy! Swagg man, sort de ce corps…) | Wiki Anglais

Note globale: 4,5/5 (seul bémol: le prix des places).

Val

Publicités

Donnez votre avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s