Death Note (Série animée)

deathnotewallpaperversiJe suis un être paradoxale. Je m’entoure de culture américaine et pourtant, j’aime aussi combattre l’américanisation. En vérité, je vais même jusqu’à côtoyer son plus dangereux ennemi (d’un point de vue culturel): le Japon. Et quels meilleurs exemples de japonisation (BIM création de mot) que ceux du Manga et de l’animé avec leur incroyable façon de se répandre partout dans le mone?

Alors, mettons les choses au clair tout de suite, je ne suis pas un manga-geek, ni un pro de la « bd » japonaise; non en fait, je suis plutôt un modeste fan de certaines séries de manga et notamment de leurs animés.

Death Note est une des séries que j’ai particulièrement suivies et appréciées. Je la trouve sans pareil.

Synopsis

Light Yagami est un lycéen surdoué qui juge le monde actuel criminel et corrompu. Sa vie change du tout au tout le jour où il ramasse par hasard un mystérieux cahier intitulé « Death Note ». Le mode d’emploi inclus dans le cahier indique que « la personne dont le nom est inscrit dans ce carnet meurt ». D’abord sceptique, Light teste le carnet et découvre que son pouvoir est bien réel. Il rencontre l’ancien propriétaire du Death Note, un dieu de la mort nommé Ryûk. Celui-ci déclare avoir volontairement laissé tomber son carnet dans le but de se divertir. Light décide d’utiliser le Death Note pour exterminer les criminels, dans le but d’éradiquer le Mal et de bâtir un monde parfait dont il sera le dieu. Il apprend peu à peu à se servir des pouvoirs du cahier. L’utilisateur peut seulement tuer une personne dont il connaît le visage, en y inscrivant son nom. Il peut également en préciser la cause ainsi que les circonstances détaillées, la cause par défaut étant la crise cardiaque. Les Death note appartiennent à la base au dieux de la morts, et s’ils le perdent, ils se voient dans l’obligation de rester avec l’humain jusqu’à sa mort pour le récupérer. Les nombreuses morts inexpliquées de criminels à travers le monde attirent l’attention d’Interpol et du mystérieux L, un détective capable de résoudre n’importe quelle énigme, mais dont personne ne connaît ni le visage ni le nom. L décide d’enquêter pour capturer le tueur en série, surnommé par le grand public « Kira » (キラ, dérivé de la prononciation japonaise de « killer »). Entre Light et L, tous deux persuadés d’agir pour la justice, s’engage un combat acharné pour découvrir en premier l’identité de l’autre.

Je ne peux que trop te recommander de te procurer la série en DVD, c’est une pure merveille.

Je crois que quand on lit un synopsis comme ça, on a pas a se faire prier pour aller voir ce que ça donne.

Ben’

Publicités

Donnez votre avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s